AMOURS CHAGRINES OU L'ÉCOLE DE LA VÉLOCITÉ

Suite de variations rapides sur le thème du couple et des relations amoureuses, Amours chagrines décortique avec férocité, tendresse ou ironie, les grandes stratégies et les petites lâchetés du quotidien. Entre fuites et cachotteries, mauvaise foi et faux-fuyants, techniques de camouflage et manèges conjugaux, chacun pourra s'y reconnaître...

La pièce regroupe quarante petits drames, indépendants les uns des autres, comme autant de variations sur un même thème. Ces «dramuscules» sont associés aux études de virtuosité, op. 299, de Karl Czerny - plus connues sous le nom de L'école de la Vélocité. Une suite d'études rapides pour piano qui reflète ici la vie amoureuse et la capacité de mouvance des sentiments humains. L'ordre dans lequel se succèdent les dramuscules n'est pas imposé. Ils peuvent être placés différemment les uns à la suite des autres. Ce qui importe, comme pour un puzzle, c'est que le tableau final soit complet.

 

Pièce à personnages multiples – pour quatre comédiens minimum, deux hommes, deux femmes.

Certains sujets paraissent inépuisables pour les auteurs de théâtre. Le couple, bien évidemment, en est un. Emanuelle Delle Piane plonge dans le thème avec jubilation, sans faux-fuyant, sans artifice. Le résultat? Quarante variations autour de Elle et Lui, de leur vie commune, de leur relation sans cesse recommencée, réinventée, ordinaire et unique à la fois, comme toute histoire de couple. L'auteure excelle dans la brièveté, dans la vivacité. C'est drôle, corrosif, formidablement vivant. Sans avoir l'air d'y toucher, elle dessine le miroir ironique de nos comportements amoureux.

Programme Vidy-Lausanne

Lire l'interview de l'auteure dans le programme du théâtre de Vidy-Lausanne

interview.pdf

Visionner l'interview du metteur en scène Patrick Haggiag

www.youtube.com/watch?v=lInterview.pdf (155,7 kB)

Voir le reportage de la télévision arménienne réalisé à l'occasion de la première de la pièce à Erevan

www.youtube.com/watch?v=A1JEEMCqf10&feature=share

Amours chagrines au Théâtre Goy d'Erevan.

Amours chagrines au Théâtre de Vidy-Lausanne

Création par le Théâtre de l'Écrou, mise en scène de Patrick Haggiag. Nuithonie, Fribourg, octobre 2011 / Théâtre de Vidy-Lausanne, novembre 2011 / Théâtre Alchimic, Genève, janvier 2012.

Création arménienne par le Théâtre Goy, mise en scène Samson Stepanian, Erevan, octobre 2018.

 

Contact

Emanuelle Delle Piane emanuelledpi@gmail.com