Parcours théâtral

ENFANT solitaire et sauvage, Emanuelle Delle Piane aimait se raconter des histoires, jouer à la fée Mélusine dans les bois ou inventer des contes peuplés d'ogres. Pas surprenant qu'une fois devenue adulte, elle éprouve toujours du plaisir à raconter des histoires, et parfois aussi à des plus petits qu'elle. Mais, pour l'auteure, pas question d'édulcorer le propos ou de voir la vie en rose parce qu'on s'adresse à des enfants.

ELLE commence par adapter pour la scène le célèbre roman de Johanna Spyri, Heidi, ce qui constitue alors une première mondiale. Pour le Petit Théâtre de Lausanne, elle écrit encore plusieurs pièces originales, comme Noël, rue de l'Envers ou C'est la Honte. Dans Orage à Belle Maison, un premier texte pour marionnettes, elle donne libre cours à son imagination et fait parler pantalons, slips, chaussettes ou chemises, alors que dans Les Étrangers, composé pour l'école de théâtre du TPR, elle confronte une douzaine d'adolescents à la dureté de l'existence. Emanuelle Delle Piane imagine ensuite une comédie musicale, Les Enfants-Rois, pour plus d'une centaine d'enfants d'une école jurassienne.

L'AUTEURE écrit aussi deux pièces pour le Théâtre Escarboucle d'Anne-Lise Prudat, Moi, tit Jack et Zibou. Enfin, son univers décalé et acidulé émerveille petits et grands dans Les Sœurs Bonbon, un conte original auquel le public fait un triomphe (plus d’une centaine de représentations en Suisse romande entre 2008 et 2009). Sa dernière pièce tout public, L'Ami (de mon ami), a été créée par une Cie française dans le Loiret.

AVEC d’autres auteurs francophones (français, canadiens, belges, suisses, africains) Emanuelle Delle Piane participe aussi depuis 2016 au projet «10 sur 10» : il s’agit d’écrire des pièces courtes pour les jeunes du monde entier qui apprennent le français. Les textes sont ensuite joués en classe et dans des festivals dédiés. Sa pièce Volte-faces ou les envies de Démocratie a déjà été jouée en Pologne, en Estonie, en Bulgarie, en Arménie, en Guyane, en Tunisie, en Bosnie, au Sénégal, en Guinée par des jeunes écoliers ou étudiants en français. Quant à son dernier texte, Argan fait le mort, une adaptation du «Malade imaginaire» de Molière, il a participé à plusieurs festivals et fait l’objet d’un enregistrement par les comédiens de la Comédie-Française.

 Après la première des Enfants-Rois, Develier, juillet 2008

Contact

Emanuelle Delle Piane emanuelledpi@gmail.com